Archives par mot-clé : Voyage

Mallaca

Ca y est on est arrivé a Malacca.

Cette ville est la plus sympa que l’on est vu sur la peninsule. Des petites rues typiques, des temples a foison, de la bouffe baba nyonna succulente, c’est le plaisir des 5 sens.

On loge dans une ancienne maison baba-nyonna. Le metissage chinois-malais donne a la premiere génération des baba (homme) et nyonna (femme). Les baba-nyonna ont adopté les moeurs chinois tout en conservant une partie malaise.

On commence notre journée par visiter chinatown, le quartier chinois avec une nuée de boutiques d’antiquités pas si antiques que ca et on finit par le night market ou les pépés s’egosillent au karaoké.

Cette ville sent les achats de dernieres minutes….

Kuala Lumpur : deuxieme jour

Fideles lecteurs du blog comme vous etes, vous avez sans doute remarque que les billets se sont fait plus disparates depuis Kota Bharu : La faute au manque de temps, a des Internet cafe qui se font rares, a la flemme ou au ramadan peu importe.
Le resultat est la : votre redacteur habituel dont vous vous delectez de la prose se trouve deborde aujourd hui. Je me suis donc propose humblement de l aider dans cette tache qui lui incombe (et aussi qui lui succombe).

En ce deuxieme jour a Kuala Lumpur, le programme est charge : les grottes de Batu, Little India, Shopping, Internet, night market, et plus si le temps le permet. Il faut avouer que j ai hier un peu traine la patte gauche dans les rues de KL, ralentissant de ce fait la folle equipe.
On se leve donc a l aube (enfin 9H pour moi, faut pas exagerer vu la nuit de la veille passe en train). Et bonne nouvelle : je sens des piqures de moustiques a mes petons. C est peut etre un detail pour vous mais pour moi ca veut dire beaucoup. Faut dire que mes amis stiquemous n osaient plus s y aventurer car ils etaient grille sur place apres que le sunlight des Perhentians ait fait monter la temperature de la peau (c est peut etre ca « etre chaud comme la braise » ?). En bref, aujourd hui ca va carburer !!
On prend donc le bus pour les Batu caves (non sans s etre rempli l estomac du roti canai devenu un sacerdoce), bus assez classe pas VIP, ni encore moi super VIP mais assez jice quand meme. Les grottes de Batu sont en fait un temple hindouiste construit dans les grottes. On accede a la grotte principale par un escalier de 272 marches (on peut pas se tromper chaque marche est numerotee, histoire sans doute d encourager les touristes en manque d activites sportives). En tout cas, on ne fait qu une bouchee de cette escalier pour arriver enfin au sanctuaire. La haut c est tres sympa : deja il y fait assez frais (un vrai plus ici), le temple est un peu plus sobre que la plupart des temples hindouistes, les statues se fondent avec gout dans le paysage de roches et surtout il y a pas mal de macaques.

Les touristes ne se lassent pas de les regarder : l un chaparde des bananes offertes en offrande a une divinite (il s attire les foudres du pretre hindou et certainement la colere du dieu. Tant pis pour lui : il mourra dans d affreuses souffrances.), d autres se chamaillent pour la nourriture (un des singes qui semblent etre le chef ou la grande gueule de la troupe (en fait c est pareil,non ?) voudraient recuperer toutes les bananes qu un des preposes au temple distribue).
On resdescend ensuite pour voir les deux autres caves qui sont en fait des « galeries d art » hindou. l une est acheve et presente differentes scenes du mahabarata : faut aimer l art hindou (les couleurs sont criardes). La deuxieme est plus sympa car non acheve : on voit donc les artisans en plein travail. Sympa !!
On repart ensuite sur KL pour aller a Little India. Enfin, on essaye d aller a Little India : la ou les guides indiquent Little India, on trouve un marche de fringues comme a st Ouen, des echoppes tout ce qu il y a de plus malais mais de Little India, rien .. Apres moult recherches, on tombe enfin sur quelques rues type indiennes. Ouf sauve !! On va pouvoir enfin acheter le ganesh de nos reves !
On termine par un peu de shopping et enfin on retourne au backpacker pour se reposer avant le night market du samedi soir, le must de la fievre du samedi soir a KL d apres le routard !!

Kuala Lumpur

Arrivée a 9H00 du matin a Kuala Lumpur apres une courte nuit dans le train (nos collegues de wagon avaient le ramadan festif et la voix portante 🙂 )

On commence la journée par le bird park, la plus grande voliere au monde, avec moultes oiseaux. Bon ben forcement y a des oiseaux et puis aussi des oiseaux et pour finir des oiseaux… Mr Fred est emballé. Chacun son truc, moi c’est plutot Bob l’eponge, lui c’est les oiseaux. Pour lui faire plaisir, ci dessous quelques joyeux specimens.

Le hornBill (en francais Calao)

Fanfan le paon

Simone la cigogne

Gégé, patrick et les autres, les flamants roses

On a également retrouvé Billy Idol

On finit la journée par du shopping en parcourant en long et en large le centre commercial KLCC.

Iles perhentian – 2ieme jour

Aujourd’hui, c’est snorkelling (masque-tuba-palme).

Le patron du chalet propose un tour en bateau avec plusieurs arrets pour voir des requins, tortues, etc…

Premier arret, les poissons nous attendent et encerclent le bateau. Ils attendent la bouffe. Le gars du bateau, super sympa au demeurant, leur balance du pain tous les jours (sic). Forcement, y a du monde sous l’eau dans ces conditions…

Je plonge au milieu de la nuee de poissons. C’est super impressionnant, t’as des poissons a 5 cm de tes yeux. C’est un vrai bonheur. Je crois qu’il va falloir inventer un nouveau niveau sur l’echelle de Jice (ultimate utra Jice Experience)

Deuxieme arret, le coin des requins…Bon, pas de bol, le guide nous affirme en avoir vu un de 2 metres devant lui, mais c’est bien le seul 🙂

Troisieme arret, les tortues. Le bateau sillone devant une plage et a chaque fois que le guide detecte une tortue, on se fout tous a l’eau. Je reste derriere une tortue pendant environ 10 minutes. Des petits poissons la nettoie des impuretés, le spectacle est grandiose (je vais etre en manque de superlatif si je continue…)

Photo de tortue google

Apres on s’arrete au conservatoire des tortues, qui s’occupe de recueillir les oeufs de tortue. Cela permet de relacher les bébés tortue a un stade d’evolution plus avancé et donc avec plus de chance de survie.

Rien a redire, la journée etait bien jice.
Le soir on boit un verre de Tiger, la biere du pays, dans un bar lounge au bord de la mer. Elle est pas belle la vie ??

Demain retour a kota Bahru pour prendre un train de nuit pour Kuala Lumpur.

Iles Perhentians

Depart en trombe en « fast Boat » vers les perhentians. Les perhentians sont des iles paradisiaques, avec sable blanc, cocotiers et eau bleue turquoise. En haute saison (juillet- aout), ca ressemble a Bali avec de la musique a fond et des gens bourrés sur la plage. Mais en ce moment c’est plutot calme et ca me va bien.

Le must aux perhentians, c’est la plongée, meme juste avec un masque et tuba c’est génial. Le premier jour en solo, j’ai croisé des milliers de poissons multicolores, un raie, des petits requins (<1 metre). Les coraux foisonnent de bebetes aquatiques et c’est vraiment hallucinant. On passerait sa journée dans l’eau…

On loge dans des chalets en bois a meme la plage (long Beach sur Kecil). L’electricité sur l’ile est fournie la nuit par des generateurs. Ce soir, on regarde le dernier film hollywoodien au resto « Matahari », avec les coupures du générateur qui rendent le film un peu haché.

Kota Bharu

L’arrivée a Kota Bharu est un peu eprouvante. Il faut dire que le bus de nuit n’etait pas super confortable et que le débarquement a 04H00 du matin donne une impression de nuit inachevée. On part un peu dans les vap a la recherche d’un backpacker. Le premier hotel est un peu trop cher. En attendant l’ouverture du 2ieme hotel, on pique un roupillon comme des clochards sur le trottoir. Aujourd’hui c’est le premier jour du ramadan.

Apres s’etre installés on passe chez nos amis du DOBI (Laverie en malais) et on va decouvrir la ville.

Le Ramadan sonne la periode creuse des activités touristiques : Les spectacles culturels sont suspendus, les musées ferment 2 heures plus tot et les boutiques ont des horaires aleatoires. Autant dire que l’on s’ennuie un peu ici. De toute facon c’est principalement un arret « Dobi ». Le marché central est tout de meme sympa et quelques baraques pres de la riviere sonne bon l’authenticité.

Kota Bahru fait parti du Kelantan, la partie de malaisie la plus islamique. Les malais preferant passer le ramadan en famille, il est tres difficile de trouver un resto ouvert le soir. On a bien galeré pour en trouver un et on s’est fait mettre dehors a 21H00 pour cause de fermeture anticipée special Ramadan :-).

On reste 2 jours a Kota Bahru et apres on part sur les iles perhentian.